Tags

,

C’est le retour de Karl Marx.

Le vieil économiste allemand connait un regain de popularité depuis que des analystes comme Nouriel Roubini affirment ici – sans bien sûr annoncer l’arrivée du grand soir communiste – qu’il avait raison dans son analyse: le capital cherche à maximiser les profits en augmentant la productivité au détriment des revenus du travail, ce qui tend à diminuer la consommation et entraîne une crise du capitalisme.

Il est vrai que la part des revenus du travail est en baisse marquée depuis l’an 2000, comme le démontre ce graphique:

Source: Bureau of Labor Statistics

On y voit que la part des revenus du travail dans l’économie est à son plus bas depuis la Seconde guerre. Cette tendance baissière explique pourquoi les profits restent très élevés pendant que l’économie croît difficilement.

Cette tendance avait été masquée pendant les années 2000 car les ménages s’endettaient et pouvaient donc continuer à consommer jusqu’à la crise financière de 2008. Maintenant que les prix des maisons ont chuté et que les ménages désirent augmenter leur taux d’épargne, la consommation en termes réels stagne depuis 2008. L’analyse de Marx reste donc pertinente.

Le président Obama vient de nommer aujourd’hui Alan Krueger Chairman du Council of Economic Advisors, organisme qui conseille le président sur les politiques économiques. M. Krueger est un économiste réputé spécialisé dans l'économie du travail. Il semble donc que l’administration Obama cet automne compte faire de l’emploi et des revenus des ménages ses prochains chevaux de bataille.

Marx dirait que la survie du capitalisme en dépend…

°