Tags

,

Voici un graphique historique intéressant que j’aimerais ajouter en complément à mon texte d’hier intitulé L’Europe devrait participer à la guerre des devises

Il montre clairement la relation entre la politique sur la devise et l’évolution de la production industrielle entre 1931 – date de la première dévaluation, celle de la Grande-Bretagne – et 1935, juste avant la dévaluation du Franc.

Guerre_devises_1930

Les pays dans le cadran supérieur à gauche – le Royaume-Uni et les pays nordiques d’ Europe – ont tous dévalué leur devise entre 40-50%, et ont vu leur production industrielle croître entre 10-30% pendant la même période entre 1931-1935.

Les pays qui n’ont pas participé à cette guerre des devises pendant cette période – en particulier la France – ont subi une baisse de leur production industrielle.

La leçon pour l’Europe d’aujourd’hui est la suivante: en période de déficience importante de la demande et de désendettement, la vertu ne paie pas. Ceux qui participent à la guerre des devises en sortent gagnants.